Skip links

Les points de vigilance lors de la reprise d’une entreprise

Afin de réaliser un bon diagnostic et de faire les meilleurs choix lors de la reprise d’une entreprise, certains points de vigilances méritent votre attention. Terre d’Entrepreneurs revient pour vous, sur les conseils permettant d’aborder son projet de reprise d’entreprise en toute sérénité.

Qu’est-ce que la reprise d’entreprise ?

La reprise d’entreprise signifie qu’une personne physique (ou un groupe de personnes) ou une société reprend la gestion d’une entreprise tierce déjà existante. 

Les 3 étapes clés pour son acquisition sont : 

  • Le diagnostic de l’entreprise
  • La négociation et la proposition de reprise
  • La validation ou non de la reprise

Il existe différents types de reprises : 

  • Le repreneur qui se lance dans une nouvelle aventure entrepreneuriale
  • Le repreneur qui fait grandir son entreprise par croissance externe. 

Cela dépend de votre situation actuelle.

Les points de vigilances lors de la reprise d’une entreprise

Face à une opportunité d’acquisition, il existe différents critères auxquels vous devez être vigilant. Une analyse du marché et de l’entreprise est nécessaire pour ne pas se lancer dans un investissement, pouvant devenir pénalisant par la suite.

Analyser le marché de votre entreprise

La première étape est de comprendre comment le marché évolue, et surtout, comment l’entreprise potentielle s’y intègre. Quelles sont les tendances du marché, ses forces, ses menaces… ? Grâce à ces remarques, formulez les leviers sur lesquels votre stratégie de reprise d’entreprise pourrait s’axer.

Bien faire la différence entre le rachat de fond de commerce et le rachat de titres

En ce qui concerne la transmission d’une entreprise, il est possible de soit racheter des titres de participation, soit racheter le fonds de commerce. Il est essentiel de bien faire la différence entre les deux.

Le rachat des titres vous engage à reprendre la société avec ses créances et ses dettes. Vous reprendrez donc l’entreprise en l’état, et cela peut être un levier de négociation pour son rachat.

Le rachat du fonds de commerce concerne, quant à lui, tous les éléments de l’entreprise (local, mobiliers, portefeuille client…) que vous pouvez racheter pour lancer votre propre société. Vous ne serez donc plus lié au passif de l’entreprise précédente.

Diagnostics et audit d’acquisition, deux points essentiels

La mise en œuvre des diagnostics d’une entreprise et de l’audit d’acquisition avant sa reprise sont des étapes très importantes. Ces documents vous serviront à plus facilement prendre connaissance des points de vigilance. 

En effet, ils vont vous aider à distinguer les points positifs et négatifs de la société en question.  Ces diagnostics sont particulièrement complexes, du fait de la multiplicité et des dimensions en jeu : stratégie, gestion, financement, juridique et fiscal, technologie, ressources humaines… Étant assez complexe, nous vous recommandons de vous faire accompagner durant cette phase d’évaluation de l’entreprise.

Changer le statut juridique de l’entreprise en cours de reprise

Il est possible sous condition de changer le statut juridique d’une société en cours de reprise. Cela dépend de son statut d’origine et de celui qui est visé. Différentes solutions peuvent être mises en œuvre, plus ou moins adaptées à chaque projet. Pour en savoir plus, nous vous conseillons notre webinar sur la création/reprise d’entreprise vue par des experts

La transition avec le personnel

Lors de l’acquisition d’une entreprise, la gestion des ressources humaines nécessite une vision claire du projet de reprise, et souvent des décisions importantes. Le nouvel employeur peut licencier les salariés s’il reste dans les cadres conformes à la loi.  C’est pourquoi il faut s’intéresser à la stratégie RH passée et analyser les profils des collaborateurs “clés” actuels.

Nous recommandons de mesurer l’impact financier et psychologique quant aux changements RH envisagés au sein de l’entreprise. 

Étudier toutes les sources de financement

Lorsque vous reprenez une entreprise, étudier toutes les sources de financement possibles permettra de limiter vos apports personnels. Voici quelques exemples de leviers à connaître :

  • L’aide à la reprise et à la création d’entreprise (ARCE)
  • Le prêt d’honneur
  • Le crowdfunding
  • Les concours de financement (présentation du projet avec un montant de financement à gagner)
  • Faire intervenir des investisseurs dans le projet

Le cas d’une entreprise en difficulté lors de la reprise

Les points de vigilance sont encore plus nombreux lorsque l’entreprise est en difficulté. Il faut essayer de mesurer le risque réel de l’opération, en considérant aussi les perspectives de développement. Voici quelques critères rendant la reprise de ce type de société plus difficile :

  • Il ne sera pas possible d’effectuer un recours contre le cédant en cas de problème.
  • Il faut parfois injecter de l’argent rapidement après la reprise pour la relancer.
  • L’accès à une information fiable est souvent plus difficile.
  • Il est plus compliqué d’obtenir des crédits pour financer votre projet de relance.

Reprendre une entreprise en difficulté est complexe. Assurez-vous que tous les éléments de votre projet soient au vert pour une transmission réussie.

Être aidé dans votre projet de reprise d’entreprise

Pour obtenir davantage d’informations, vous pouvez vous référer à notre article sur “comment reprendre une PME”, où vous trouverez des conseils liés au sujet.

La reprise d’entreprise nécessite beaucoup de préparation, d’analyses et de collecte de documents pour atteindre vos objectifs.

Quels que soient votre projet de reprise et sa maturité, nous recommandons de vous faire accompagner par des professionnels de confiance, pouvant vous apporter toutes les compétences nécessaires. 

Vous avez un projet de reprise, et si l’on en parlait ? Cliquez ici pour nous contacter.

Laisser un commentaire

Nom*

Website

Commentaire